Un laboratoire de recherche pour le développement du cannabis bientôt construit à Al Hoceima

Un laboratoire de recherche pour le développement du cannabis bientôt construit à Al Hoceima

Le coût prévisionnel de la réalisation des travaux de ce projet est estimé à 1,558 million de dirhams (MDH).

L’Agence pour la promotion et le développement du nord (APDN) a, récemment, lancé un appel d’offres portant sur les travaux de construction d’un laboratoire de recherche pour le développement de la filière du cannabis licite à la commune de Bni Boufrah dans la province d’Al Hoceima.

Le coût prévisionnel de la réalisation des travaux de ce projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme de développement territorial “Al Hoceima, Manarat Al Moutawasset », est estimé à 1,558 million de dirhams (MDH), Les plis relatifs à ce projet seront ouverts le 24 novembre à 11H00, au siège de l’Agence à Tanger.

Selon l’appel d’offre, ce bâtiment comprendra un laboratoire de recherche, un magasin d’engrais, un entrepôt de produits chimiques, des plans de travail, un hangar pour les engins agricoles, et des bureaux administratifs.

Cet appel d’offre concerne les travaux de construction, de revêtement des sols et murs, de plomberie, d’installation des réseaux électriques, de peinture et de prévention d’incendie.

Ce projet intervient après que l’Agence nationale de réglementation des activités relatives au Cannabis (ANRAC) a annoncé avoir délivré 10 autorisations d’exercice des activités de transformation et de fabrication du cannabis, ainsi que de commercialisation et d’exportation du cannabis et de ses produits à des fins médicales, pharmaceutiques et industrielles.

Cette délivrance s’inscrit dans le cadre de la mise en application des dispositions de la loi n°13-21 relative aux usages licites du cannabis.

Suite à la délivrance de ces autorisations, l’Agence entamera, conformément aux dispositions de la loi n°13-21, le processus d’autorisation des agriculteurs installés dans le périmètre réglementaire (provinces d’Al Hoceima, Chefchaouen et Taounate) pour exercer l’activité de culture et de production du cannabis dans le cadre de coopératives agricoles.

Par ailleurs, l’Agence continue de prospecter les opportunités offertes par le marché du cannabis afin de développer cette filière et promouvoir la reconversion des agriculteurs de la culture illicite vers une culture licite, durable et génératrice de revenus.

Read More

Write a comment

Your email address will not be published. All fields are required